confidence


confidence

confidence [ kɔ̃fidɑ̃s ] n. f.
• v. 1370; lat. confidentia confier
1(1647) Communication d'un secret qui concerne soi-même. confession. Faire une confidence à qqn. Recevoir des confidences. « La confidence n'est parfois qu'un succédané laïque de la confession » (Romains). Il ne m'a pas fait de confidences. Confidence pour confidence, je t'avoue que je ne l'aime pas non plus.
2Loc. Dans la confidence : dans le secret, informé. Nous ne sommes pas dans la confidence. Mettre qqn dans la confidence.
Loc. adv. EN CONFIDENCE : secrètement, sous le sceau du secret. Parler en confidence : confidentiellement.

confidence nom féminin (latin confidentia) Communication d'un secret, d'un sentiment personnel à quelqu'un : Faire une confidence à quelqu'un.confidence (citations) nom féminin (latin confidentia) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Les confidences […] sont toujours de fausses confidences. Histoire de mes pensées Gallimard Marcel Jouhandeau Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979 R. me demande ce que j'ai contre lui. Je ne peux lui pardonner les confidences que je lui ai faites. Algèbre des valeurs morales Gallimardconfidence (expressions) nom féminin (latin confidentia) En confidence, sous le sceau du secret. Être dans la confidence, avoir connaissance d'un secret. Fausse confidence, communication d'un prétendu secret, faite pour tromper quelqu'un. Mettre quelqu'un dans la confidence, lui confier un secret. ● confidence (synonymes) nom féminin (latin confidentia) Communication d'un secret, d'un sentiment personnel à quelqu'un
Synonymes :
- révélation
Être dans la confidence
Synonymes :

confidence
n. f. Communication d'un secret personnel. Faire, recevoir des confidences.
|| Loc. En confidence: secrètement.
Dans la confidence: dans le secret. Vous a-t-il mis dans la confidence?

⇒CONFIDENCE, subst. fém.
A.— Vieilli. Confiance intime. Mon cher Maître, je continue à mettre toute ma confiance et toute ma confidence en vous (VERLAINE, Correspondance [avec V. Hugo], t. 3, 1873, p. 145). Le petit visage d'Augustin est tendu, fermé, sans confidence (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 82).
P. métaph. Nos maîtres laïques ont gardé tout notre cœur et ils ont notre entière confidence (PÉGUY, L'Argent, 1913, p. 1120).
En confidence. L'oriental lui semblait bien plus que nous en confidence avec la dignité de son propre corps (JOUHANDEAU, M. Godeau intime, 1926, p. 176).
P. méton., DR. CANONIQUE. ,,Convention secrète et illicite, par laquelle une personne donne ou fait donner un bénéfice à une autre, à la charge que le titulaire lui en donnera ou lui en laissera la disposition et le revenu. Tenir un bénéfice en confidence, par confidence`` (Ac. 1835, 1878).
B.— Communication particulière le plus souvent orale que l'on donne ou que l'on reçoit sous le sceau du secret. Faire, ne pas faire de/des confidences; se faire des confidences. Ces dames (...) se faisaient leurs confidences (J. LORRAIN, Contes pour lire à la chandelle, 1897, p. 53) :
1. ... en même temps qu'il faut supprimer absolument des attributions domestiques tout ce qui les rend avilissantes, il faut supprimer la familiarité morale, les confidences, les épanchements, même les entretiens inutiles et les causeries oiseuses.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 2, 1855, p. 442.
2. Il adorait les confidences, les longues analyses de pensée, et la sincérité totale lui paraissait plus facile avec Claire parce qu'elle n'était pas sa maîtresse.
MAUROIS, Ariel ou la vie de Shelley, 1923, p. 184.
SYNT. Confidence agréable, délicate, imprudente; confidences détaillées, interminables, scabreuses; fausse, naïve confidence; confidence d'un propos, d'un secret; confidence de ses chagrins, de ses pensées; confidence (d') des alcôves; un cahier de confidences; besoin de confidence; poids d'une confidence; être dans la confidence; attirer une confidence; échanger des confidences; répugner aux confidences; reculer devant une confidence; provoquer, révéler, trahir les confidences de qqn; se laisser aller à des confidences.
Être, mettre dans la confidence :
3. « Il paraît, dis-je en moi-même, que je ne suis pas le seul dans la confidence et que le secret de Périclès ressemblera bientôt au secret de Polichinelle. »
ABOUT, Le Roi des montagnes, 1857, p. 199.
4. Ce même instinct de comédie qui m'avait guidé dans ma fausse confidence me fit mettre derrière chaque phrase l'intonation que je jugeais devoir lui plaire davantage.
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 145.
P. anal. Le Couchant retient un moment son quadrige Et c'est le Soir, l'insaisissable confidence (LAFORGUE, Poésies complètes, 1887, p. 86) :
5. ... de plus en plus, l'art devient une confidence, celle d'une âme individuelle, qui s'exprime et se rend visible tout entière à l'assemblée dispersée, indéfinie des autres âmes.
TAINE, Voyage en Italie, t. 2, 1866, p. 172.
Loc. et expr. Aborder le chapitre, entrer dans la voie des confidences; être en veine de confidence; en grande, en toute confidence. De confidence en confidence, Monselet me conte sa peine, son ennui d'être gros (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1862, p. 1023).
Vieilli, loc. adv. En confidence. Secrètement, sous le sceau du secret.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1370 « confiance » (ORESME, Ethiques, éd. A.-D. Menut, prol., la); 2. 1610 « accord secret et illicite par lequel un ecclésiastique obtient et gère un bénéfice pour une autre personne » (Édit de Louis XIII, 1610, art. 1 ds Trév. 1704); 3. 1647 « action de communiquer quelque chose à quelqu'un sous le sceau du secret » (CORNEILLE, Héraclius, II, 1, éd. Marty-Laveaux). Empr. au lat. confidentia (confiance). Le sens 3 est dû à l'influence de confident. Fréq. abs. littér. :2 183. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 511, b) 2 778; XXe s. : a) 3 237, b) 3 705.
DÉR. Confidentiaire, subst. masc., dr. canonique. ,,Celui qui tient un bénéfice par confidence`` (Ac. 1835, 1878). P. anal. Personne substituée pour transmettre un bien à une autre que la loi n'autorise pas à accepter le dit bien. []. Ds Ac. 1694-1878. FÉR. Crit. t. 1 1787 préférerait l'orth. confidenciaire p. anal. avec confidence. 1re attest. 1586 (E. PASQUIER, Lettres, XV, 18 ds HUG.); de confidence, suff. -(i)aire.

confidence [kɔ̃fidɑ̃s] n. f.
ÉTYM. V. 1370; lat. confidentia, de confidere. → Confier.
1 (Cour. jusqu'au XVIIe). Vx. Confiance intime.
1 Sa confidence auguste a mis entre mes mains
Des secrets d'où dépend le destin des humains.
Racine, Britannicus, V, 3.
2 (1647). Communication d'une chose qui ne doit pas être divulguée; fait de se confier (une, des confidences); attitude d'une personne qui se confie (la confidence). || Faire une confidence à qqn. || Il ne m'a pas fait de confidences. || Elles se font, elles échangent leurs confidences. || Recevoir des confidences, les confidences de qqn. || Besoin, désir de confidence, de confidences. Abandon, confession, effusion, épanchement, expansion (de l'âme); → Besoin, cit. 21.Ton de confidence (→ Bénéficier, cit. 2).Fausse confidence : fausse déclaration pour tromper qqn. || Les Fausses Confidences, pièce de Marivaux (1737). || Les Confidences et Nouvelles confidences, de Lamartine.Confidence pour confidence, je t'avouerai que je ne l'aime pas non plus.
2 (…) au milieu des confidences les plus intimes, il y a toujours des restrictions, par fausse honte, délicatesse, pitié.
Flaubert, l'Éducation sentimentale, III, I, p. 362.
3 (…) le besoin de confidence étant chez lui plus fort que la crainte de la divulgation.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 123.
4 La confidence n'est parfois qu'un succédané laïque de la confession.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, III, p. 19.
5 J'aurais bien aimé en savoir davantage, mais de Mme M… j'avais remarqué la tendance à l'allusion plutôt qu'à l'aveu explicite. Dans la confidence elle s'arrêtait toujours en chemin; le reste, il fallait soi-même y pousser sa pointe, l'explorer.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 174.
Vieilli. Faire confidence de qqch. à qqn, le lui confier.
3 Loc. Dans la confidence : dans le secret. || Mettre qqn dans la confidence. || Entrer dans la confidence. || Nous ne sommes pas dans la confidence. — ☑ Loc. adv. En confidence : secrètement, sous le sceau du secret. || Parler en confidence, confidentiellement.
DÉR. Confidentiel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • confidence — con‧fi‧dence [ˈkɒnfdns ǁ ˈkɑːn ] noun [uncountable] 1. the feeling that you can trust someone or something to do what they say, work properly etc: • We have every confidence in the team. • Our top priority is to maintain customer confidence in… …   Financial and business terms

  • Confidence — Con fi*dence, n. [L. confidentia firm trust in, self confidence: cf. F. confidence.] 1. The act of confiding, trusting, or putting faith in; trust; reliance; belief; formerly followed by of, now commonly by in. [1913 Webster] Society is built… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • confidence — 1 *trust, reliance, dependence, faith Analogous words: certitude, assurance, conviction, *certainty: credence, credit, *belief, faith Antonyms: doubt: apprehension Contrasted words: *distrust, mistrust: despair, hopelessness (see under …   New Dictionary of Synonyms

  • confidence — Confidence. s. f. Participation aux secrets d autruy. Il est dans la confidence d un tel. il a la confidence d un tel. entrer dans la confidence de quelqu un. parler en confidence. traiter en confidence. On dit, Faire confidence de quelque chose… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • confidence — CONFIDENCE. s. f. La part qu on donne ou qu on reçoit d un secret. Faire confidence de quelque chose à quelqu un. Il m a fait confidence de son dessein. Être bien avant dans la confidence, entrer dans la confidence de quelqu un. Parler en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • confidence — I (faith) noun affiance, aplomb, assurance, boldness, certainty, certitude, cocksureness, confidentness, conviction, courage, credence, credulity, fearlessness, fides, fiducia, firm belief, heart, intrepidity, morale, nerve, optimism, poise,… …   Law dictionary

  • confidence — [kän′fə dəns] n. [ME < L confidentia < confidens, prp. of CONFIDE] 1. firm belief; trust; reliance 2. the fact of being or feeling certain; assurance 3. belief in one s own abilities; self confidence 4. a relationship as confidant [take me… …   English World dictionary

  • confidence — ► NOUN 1) the belief that one can have faith in or rely on someone or something. 2) self assurance arising from an appreciation of one s abilities. 3) the telling of private matters or secrets with mutual trust. 4) a secret or private matter told …   English terms dictionary

  • Confidence — Álbum de Downface Publicación 1997 Género(s) Rock experimental Post grunge Duración 41:19 Cronología de …   Wikipedia Español

  • confidence — early 15c., from M.Fr. confidence or directly from L. confidentia, from confidentem (nom. confidens) firmly trusting, bold, prp. of confidere to have full trust or reliance, from com , intensive prefix (see COM (Cf. com )), + fidere to trust (see …   Etymology dictionary